Dès ses débuts, Monkland s’est imposé comme club où l’on « joue » bien qu’il était aussi reconnu comme étant un endroit où l’on savoure quelques cocktails après les parties. En effet, la Ville de Montréal a même pensé que le Club devrait avoir un permis d’alcool. Le ton a été donné clairement lors de la réunion du conseil d’administration de 1939 où l’on a souligné que la Ville de Montréal avait facturé le Club comme s’il avait un permis d’alcool : le montant s’élevait à 216 $ mais, bien sûr, il n’a pas été payé.

En 1939 le Club comptait 78 joueurs seniors et 45 joueuses seniors ainsi qu’une variété d’autres membres. Les coûts d’adhésion annuelle étaient de 22 $ et le total de l’actif du Club s’établissait à 795,19 $. Il n’y a pas à dire, nous avons fait du chemin.

Durant les années de guerre, plus de femmes que d’hommes jouaient et on manquait de balles de tennis.

Le Club a accueilli des personnalités d’importance et de grands réalisateurs de projets au fil des ans tels que Jack Milroy, Peter Bronfman et Dick Evans. Il y a eu en tout 30 présidents du conseil d’administration depuis 1939.

Le tennis est de qualité à Monkland. D’ailleurs, le Club a vu plusieurs de ses membres devenir champions canadiens dans leur groupe d’âge. De plus, il a accueilli le Championnat ouvert du Québec de 1962 ainsi que les Championnats ouverts du Canada de 1964 et de 1967 au cours desquels les membres ont pu assister aux performances de joueurs comme Roy Emerson, John Newcombe, Cliff Drysdale et Tony Roche.

 Aujourd’hui, le Club de tennis Monkland constitue une communauté dynamique de membres jouers; junior, intermédiat et séniore et nos members sociales qui apprécient grandement le chalet et ses installations qui ont été beaucoup améliorées. Ils profitent d’un environnement social chaleureux et s’adonnent à de bonnes parties de tennis sur les meilleurs courts en terre battue au Québec.

Histoire

Le terrain sur lequel est établi le Club de tennis Monkland a été vendu par P.S. Ross & Sons à Ross Realty Co. Ltée pour 1 $, en 1906. L’année suivante, c’est le conseil scolaire Protestant qui se l’est approprié pour le vendre par la suite, en 1923, à l’Association athlétique de Westmount qui y a construit un chalet et 13 courts. En 1936, le conseil scolaire a racheté le terrain pour des raisons qui ne sont pas claires. Quoi qu’il en soit, le Club est également devenu membre de l'Association Athlétique Amateur de Montréal. 

En 1939, un groupe de joueurs de tennis mené par George Payne a formé le Club de tennis Monkland et a créé une corporation appelée Courts Limited, qui est propriétaire.


En 1946, les protestants ont finalement lâché prise et ont vendu le terrain à Courts Limited, qui est toujours propriétaire du terrain et des infrastructures aujourd’hui.